AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 


 

"Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Auteur
Message
Messages : 80
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 21
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang-Pur
Baguette Magique: Bois de saule, crin de licorne, 35 cm.
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Ronald B. Weasley
Gryffondor
MessageSujet: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Lun 5 Nov - 21:35

"Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..."
17 Septembre 1994


Ron et son meilleur ami, Harry, avaient pénétré dans le Terrain de Quidditch, piétinant l'herbe grasse et verte. Ron avait enfilé sa combinaison de Quidditch, qu'il portait toujours à ses entraînements. Son éternel bonnet en cuir brun, où des écailles du Norvégien à Crête, réticentes, restaient attachées à la base de la protection crânienne, Ron portait s'avança lourdement au milieu du terrain, portant son Brossdur sur son épaule droite. Une fois au centre du stade ovale, le rouquin enfourcha son balai, et ébranla massivement la terre avec son talon. Aussi, s'élevant lentement dans les airs, se dirigeant rapidement devant les trois cercles métalliques, les buts qu'il devait couvrir coûte que coûte.

Il parvint, après dix secondes de déplacement, devant les trois buts, situés à des hauteurs différentes. Il entreprit un virage serré, pour se placer juste devant le but central. Seulement, il avait terriblement mal négocié le virage. Ainsi, ayant mal anticipé le tout, il chuta presque de son balai, se rattrapant heureusement au dernier moment. Il vérifia finalement, après s'être replacé sur son balai, si Harry l'avait vu. Seulement, il semblait l'attendre en face de lui, le Souafle calé sous son bras. Ron grogna subitement une excuse confuse, gêné par son erreur de débutant. Puis, il s'écria, musclant un peu l'entraînement qui devait lui permettre de le remettre en confiance, et ainsi lui accorder toutes les chances pour obtenir le poste de Gardien :

"Bon, quand tu veux, Harry ! Je suis chaud !"

Devant le regard sévère de Harry, Ron comprit qu'il allait sans doute trop vite, sûrement trop pressé pour la suite des évènements. Aussi, il consentit, sans que Harry n'eût à ouvrir sa bouche, à s'échauffer sérieusement, effectuant une dizaine de tours du stade, zigzaguant, échauffant ses articulations, ses réflexes et reprises de course.

Il revint devant Harry, légèrement essoufflé. Il n'attendit pas son approbation, pour se replacer devant les cercles métalliques, écartant déjà ses deux bras en l'air, préparé à enchaîner ses plus belles parades. Échauffant finalement son cou encore douloureux de la nuit qu'il avait passée, il fixa, en plissant ses paupières, l'ébauche de Harry, flottant juste devant lui.

Il s'adressa une nouvelle fois, déterminé :

"Vas-y Harry ! Mets-y la pâtée !"

Il se concentra activement : il voulait faire de son mieux, et épater son éventuel futur capitaine !

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Ronald Bilius Weasley
Quatrième Année
Gryffondor
"Weasley est notre roi"
Messages : 244
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 37
Localisation : Poudlard, Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang Mêlé
Baguette Magique: Bois de Houx, Plume de Phoenix
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Harry J. Potter
Gryffondor
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Mar 6 Nov - 21:22


Après sa deuxième semaine de cours et deux clashs avec Malfoy qui avaient salement dégénéré à chaque fois et de la pire des façons, Harry n'était pas fâché de trouver un moment de détente et de partager un entrainement avec son meilleur ami. Il s'était levé plutôt tôt, et s'était préparé en essayant de chasser de sa mémoire la soirée de mardi qui restait cuisante en son esprit.

Le double cours de potion et la retenue avec la fouine qui avait suivi furent difficile pour Harry malgré qu'il l'avait cherché et voulu. Après tout c'était sa faute si tout avait évolué en ce sens. Il était complètement perdu et ce qui le heurtait le plus, c'était d'être dans l'incapacité d'en parler à qui que ce soit. Déjà avec ses cauchemars, il se sentait tellement anormale qu'il n'arrivait pas à communiquer, mais là ... Ca atteignait des sommets.

Il savait que ces réactions n'avaient rien de rationnelles, aussi il préférait ne pas en parler. Pourtant, il s'en doutait, ça lui aurait fait du bien. Mais il était d'un naturel méfiant et solitaire, il avait du mal à penser que quiconque puisse l'aider à mettre les choses au clair et à se sentir moins paumé. C'était l'un de ses nombreux défauts liés à une enfance douloureuse et un manque cruel d'affection, mais Harry n'avait pas le choix. Il n'arrivait pas à dépasser cela.

C'est pourquoi une matinée de rivalité fraternelle et d'entraide en Quidditch lui ferait un bien fou. Outre la sensation unique et jubilatoire de voler sur un balais, les cheveux ébouriffés par le vent, l'air frais fouettant son visage, il passerait un bon moment avec Ron, rien qu'avec lui, ce qui était finalement plutôt rare car Hermione était presque tous le temps avec eux. Pas que ce soit un mal, il adorait la jeune fille comme une soeur, mais ça faisait parfois du bien de se retrouver entre mecs.

Il arriva dans le vestiaire avec un sourire épanoui sur les lèvres et se changea rapidement. Ron allait surement arrivé, il avait un peu dépassé sur le petit dej' alors qu'Harry avait avalé un toast ou deux et un verre de jus de citrouille pour passer un peu plus de temps sous la douche. Il revêtit son uniforme de l'an précédent et ses protections, retira ses lunettes et attrapa enfin son Eclair de Feu, cadeau inestimable de son parrain.

Finalement, il sortit sur le terrain. Il enfourcha son balais et frappe fortement le sol pour décoller vivement. Il voleta un moment, faisant quelques tours dans le ciel en savourant la sensation exceptionnelle qu'il ressentait à chaque fois qu'il montait sur un balais. Harry retourna ensuite à terre pour récupérer le coffret contenant les balles et se saisir du Souaffle.

Au bout de quelques minutes où il s'amusa avec la balle écarlate, la passant dans les anneaux en riant, il vit arriver la frimousse rougeoyante de son meilleur ami. En peu de temps, il le rejoignit dans les airs et après un dérapage mal maîtrisé vers les poteaux, Ron se présenta devant lui avec un sourire, déclarant qu'il était prêt.

"Bah rigole un peu moins et échauffe toi, si tu veux être Gardien dans l'équipe, va falloir bosser dur ! Allez, on se motive."


Eclatant de rire, il regarda son ami faire plusieurs tours de terrain en étirant ses bras et ses épaules, ses mains et son tronc pour enfin revenir vers lui en craquant ses phalanges. Il semblait fin prêt pour l'entrainement. Harry aussi, car il espérait réellement que son ami soit sélectionné dans l'équipe à ses côtés.

"Parfait ! Je te préviens je vais pas te ménager ! Je suis peu être pas poursuiveur, mais je pense que ça suffira pour te mettre au taquet. On commence par des prrades de bases et après on rajoute les figures, ça te va ?"


Harry attendit que Ron acquiesce et se lança à l'attaque alors qu'il avait rejoint les buts. Il fonça droit sur le roux et à la dernière minute, décrocha à gauche en lançant avec puissance la balle rouge dans l'anneau de droite. Surpris par la feinte, Ron se fit avoir et plongea du mauvais côté.

Mais Harry ne lui laissa pas le temps de se lamenter et récupéra le Souaffe pour relançer une attaque aussitôt. Cette fois, il resta sur une trajectoire fixe avec une remontée en chandelle pour finir par envoyer la balle dans l'anneau central. Ron resta sur le bon but mais ne parvint pas à bloquer.

Le brun n'allait pas laisser tomber comme ça. Décidé à ne pas ménager son meilleur ami pour le faire progresser, il repartit à l'assaut et tira avec fermeté, sans feinte cette fois, dans l'anneau de droite, en orientant juste son regard sur la gauche. Encore, Ron se fit avoir et plongea du mauvais côté.

Ramassant la balle, Harry fondit sur lui et le prit par l'épaule. Il voyait bien que Ron semblait découragé. Il lui donna donc un conseil avisé. C'était un truc de Dubois qui insistait toujours sur ce point avec les trois poursuiveuses lorsqu'il était capitaine. Ca marcherait sans doute pour Ron !

"Essaye de ne pas suivre le regard ni l'expression mais de se concentrer sur la trajectoire. Sinon, tu vas te faire influencer bêtement ! Allez on réessaye ! Courage Ron, tu vas y arriver !"


Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire






Dernière édition par Harry J. Potter le Dim 25 Nov - 18:59, édité 1 fois
Messages : 80
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 21
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang-Pur
Baguette Magique: Bois de saule, crin de licorne, 35 cm.
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Ronald B. Weasley
Gryffondor
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Ven 9 Nov - 21:19


"Parfait ! Je te préviens je vais pas te ménager ! Je suis peu être pas poursuiveur, mais je pense que ça suffira pour te mettre au taquet. On commence par des parades de bases et après on rajoute les figures, ça te va ?"

Ron craqua frénétiquement les os de ses doigts, en même temps que ceux qui soutenaient son cou. Enfin, il plaqua sa main sur le front, se concentrant. C'était sans doute là où il devait prouver, avant l'heure, qu'il pouvait réellement faire quelque chose, en matière de Quidditch. Jusqu'alors, il n'avait été qu'un simple supporter, des plus fervents d'ailleurs. Il avait maintes fois rompu ses cordes vocales, emporté par l'effervescence animée et sportive, au milieu des acclamations admiratrices ou des quolibets de l'équipe adverse. Qu'il eût venté, plu ou tonné, Ron était toujours debout, au milieu de la marée rouge et or, transportée par une béatitude commune et partagée. Aux côtés de Hermione, Dean, Seamus ou encore Neville. Tous apportaient leur attirail du parfait fan de l'équipe de Quidditch, brandissant fanions, drapeaux, accessoires insolites et des mascottes de lions ensorcelés.

Non, Ronald ne pouvait le nier : les matches de Quidditch avaient toujours susciter, au fond de lui, une excitation régulière, et démesurée. Aussi, cette admiration qu'il éprouvait pour Olivier Dubois, ancien Gardien et Capitaine de l'Equipe de Quidditch, ne pouvait qu'attiser son envie cachée de devenir lui aussi Gardien, succédant au capitaine exemplaire, et porter ainsi fièrement les couleurs de sa maison. Il s'agirait, pour lui, d'un renouveau, une nouvelle manière de profiter de sa scolarité ... Dans la gloire.

Mais, avant de s'imaginer brandir la Coupe de Quidditch, il devait passer par la case "Sélections", et il ne serait pas évident de passer entre les mailles du filet. D'autant que les prétendants sont nombreux, et ceux pour chaque poste que l'équipe peut offrir. Ron devra évidemment faire face à la compétition acharnée, en plus des quolibets et moqueries éventuels que pourront lâcher quelques élèves, sots et crétins.

Il écarta, tout en se concentrant, ses deux bras, musclés, projetant ses mains lourdes au-delà de l'extension musculaire. Il resta ainsi, dans cette posture presque comique, attendant que Harry, le Souafle dans sa main, daigne enfin s'avancer devant les trois cercles métalliques, tentant de tromper le Gardien.

L'ébauche de son meilleur ami, assis sur son Eclair de Feu, grossissait finalement. Harry s'avançait rapidement, le feintant une premièrement. Puis une deuxième. Enfin une troisième fois. Dépité, écoeuré devant la difficulté des enchaînements, incalculables et qu'on ne pouvait deviner, Ron était déjà prêt à tout abandonner. Autant ça traduisait l'honnêteté de son ami, autant le fait qu'il n'était pas assez prêt pour oser prétendre au poste de Gardien. Brusquant l'expression sur son visage, renfrogné, Ron regarda, avec une surprise dissimulée, son ami s'approcher de lui, lui recommandant des conseils :

"Essaye de ne pas suivre le regard ni l'expression mais de se concentrer sur la trajectoire. Sinon, tu vas te faire influencer bêtement ! Allez on réessaye ! Courage Ron, tu vas y arriver !"

Ron grogna devant la difficulté du conseil donné par Harry. On aurait dit Hermione, qui sortait des lois de métaphysique et de métamorphose complexes, pour lesquels Ron ne ressentait ni une curiosité, ni une attirance. C'est presque de même, pour l'histoire de trajectoire et d'expression racontée par le futur Capitaine de l'Equipe de Quidditch.

Cependant, Harry ne lui laissa pas plus de temps pour cogiter sur son conseil, refondant à nouveau sur le rouquin, qui manqua de nouveau sa sortie. Il plongea une deuxième fois du mauvais côté, puis une troisième fois.

Les nerfs, au fond du Gryffondor roux, étaient mis à bout. Il ne supportait pas le fait d'échouer, étant donné qu'il avait toujours nourri des espoirs fondés dans le Quidditch. Furax, farouche, il descendit, s'approchant de la terre ferme, malgré les rappels amicaux de son ami. Posant un pied sur le sol, il envoya son Brossdur tomber quelques mètres plus loin. Il s'approcha finalement de l'un des gradins, enfonçant violemment sa main droite dans le bois dur et traité, sous un soupir de douleur qu'il voulait le plus discret possible. Grimaçant, il se retourna, s'adressant à Harry qui le rejoignait à son tour :

"Harry, tu sais quoi ? Vaut mieux tout laisser tomber ! J'y arriverai pas ... Mes frères ont raison ! Je ne suis pas fait pour le Quidditch, c'est certain ..."

Il observa quelques secondes l'air indéchiffrable de Harry, puis il reprit :

"Arrête. Tu sais autant bien que moi que je suis minable, depuis le début de la séance ..."

Il s'avachit lourdement sur le gazon vert, remonté. Même Merlin n'arrivera pas à le faire remonter sur son balai ...

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Ronald Bilius Weasley
Quatrième Année
Gryffondor
"Weasley est notre roi"
Messages : 244
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 37
Localisation : Poudlard, Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang Mêlé
Baguette Magique: Bois de Houx, Plume de Phoenix
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Harry J. Potter
Gryffondor
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Mer 14 Nov - 20:16


    Ce qui menaçait d'arriver depuis le début de l'entrainement fini par arriver. Ron prit la mouche et conclut avec tout son aplomb qu'il était incapable de jouer au Quidditch et qu'il était un bon à rien. Pourtant Harry avait tout fait pour que Ron ne se sente pas nul. Il avait joué du mieux qu'il pouvait pour ne pas que son meilleur ami se croit ménager et grogne que le brun ne croyait pas en lui.

    Et c'est en faisant le contraire, c'est à dire en se mettant à niveau pour lui donner du fil à retordre, que Ron finit par exploser. Harry lui avait donné des conseils et avait réessayé d'attaquer mais à nouveau, le rouquin avait tout râté. Harry savait que c'était le stress qui jouait sur ses capacités car l'été, lorsqu'ils jouaient tous ensemble sur le terrain aménagé dans les bois derrière le Terrier, il n'était vraiment pas mauvais !

    Mais là, il perdait tout ses moyens. Harry n'eut pas le temps de s'approcher de lui et de lui répondre qu'il fondit sur le sol et freina très très près de la pelouse. Il envoya son balais au loin avec force avant de balancer son poing dans les gradins. Enfin, il se laissa tomber par terre, la mine renfrognée, bien décidé à ne plus bouger.

    Harry soupira fortement et se rua à sa suite. Il se posa doucement, commença pas récupérer le balais -mauvais souvenir avec son propre Nimbus qui avait fini dans le Saule Cogneur l'année précédente et il ne souhaitait ça à personne- qu'il garda avec lui pour rejoindre Ron.

    Celui-ci était entrain de maugréer tout seul, se plaignant dans sa barbe. Il faisait souvent cela quand il "boudait" et ça énervait prodigieusement Harry. Il était rare que cela arrive car il aimait Ron comme un frère, mais le rouquin avait parfois des attitudes d'une puérilité navrante qui mettait Harry à bout de nerf.

    Surtout en ce moment, il était tellement perturbé par ses cauchemars et tout ce bordel avec Malfoy qu'il était à fleur de peau. Le pire c'était sans doute qu'il se sentait seul et avait l'impression de ne pouvoir en parler à personne sinon on le jugerait et on s'inquiéterait pour lui, en le regardant encore avec cet air de poisson dans son bocal qui l'horripilait.

    Bref, il aurait aimé pouvoir parler de ce qui l'énervait à Ron, mais une fois encore, sa réaction à l'instant lui laissait à penser qu'il réagirait très très mal à ce qu'il aurait à lui dire et qu'il ne saurait pas le rassurer. Il le voyait se braquer ou pire, lui crier après en le traitant de fou et il ne voulait pas prendre le risque. Même à Hermione, il n'osait pas en parler.

    Harry aurait voulu pouvoir partager cela avec Ronald, mais à l'instant, il avait cette douleur dans le ventre qui le mettait mal à l'aise et le faisait douter de tout. C'était la sensation qu'il avait lorsqu'il se réveillait la nuit de ses cauchemars, ou quand il croisait Malfoy et qu'il finissait par s'énerver sur lui. La rage et la haine qui l'envahissait par bouffée était aussi angoissante que déroutante.

    Et même s'il avait cru pouvoir en parler à Ron, à présent il n'en avait plus du tout l'envie. Il se sentait nauséeux et quand il fut arrivé près de son meilleur ami, qu'il posa une main sur son épaule et qu'il donna un coup pour se dégager, il eut une montée de colère incontrôlable.

    Brusquement, il le poussa et lui envoya sèchement :

    "Mais c'est quoi ton problème ? Déjà que j'ai joué à bon niveau pour pas que tu me pète une crise existentielle, ça te va toujours pas ? Si tu es nul c'est pas ma faute, ok ? Je peux pas le faire à ta place, si tu es pas capable de plonger du bon côté dès qu'on te regarde, je vois vraiment pas comment je peux t'aider. Merde j'en ai marre de supporter tes humeurs, sérieux !"


Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Messages : 80
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 21
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang-Pur
Baguette Magique: Bois de saule, crin de licorne, 35 cm.
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Ronald B. Weasley
Gryffondor
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Ven 30 Nov - 18:45



Le futur capitaine de l'Equipe de Quidditch de Gryffondor rejoignit rapidement son meilleur ami bougon, renfrogné et avachi sur l'herbe humide et froide, décidé à ne plus se relever, à moins de retourner dans l'atmosphère transpirante, lourde, vaporeuse et moite des Vestiaires.

Il semblait outré, et plein de fureur bouillonnant au fond de lui-même. Deux énormes plaques rouges cuisaient sur ses joues, tant sa colère était immense, aidée notamment par son irritabilité accrue ces derniers jours, depuis que, étrangement, Malfoy et lui aient eu une légère altercation. Aussi, ne résistant plus, sa voix éclata en une explosion assourdissante, alor qu'il prononçait, dans son élan de fureur :

"Mais c'est quoi ton problème ? Déjà que j'ai joué à bon niveau pour pas que tu me pète une crise existentielle, ça te va toujours pas ? Si tu es nul c'est pas ma faute, ok ? Je peux pas le faire à ta place, si tu es pas capable de plonger du bon côté dès qu'on te regarde, je vois vraiment pas comment je peux t'aider. Merde j'en ai marre de supporter tes humeurs, sérieux !"

Ron était fixé : il n'arrivera pas à trouver sa place dans l'Equipe, c'était certain. Tous les membres, en plus d'être sportifs, méritaient amplement leurs places, tous aussi doués les uns que les autres. Et puis, le rouquin savait pertinemment très bien que les prétendants au poste qu'il convoitait lui aussi étaient nombreux, et que la concurrence était rude, par conséquent. Et, vu la série humiliante, par laquelle il réalisait de la manière la plus cuisante qu'il ne parviendrait jamais à son poste s'il se démenait ainsi le jour des Sélections, Ron n'avait plus l'envie de remonter sur son balai, et de voir le Souafle écarlate franchir, plusieurs fois supplémentaires, les anneaux qu'il était sensé protéger.

Les souvenirs des étés ensoleillés, avec un Harry émerveillé et une Hermione serviable, tous les deux réunis dans le Terrier chaleureux, revint à ses yeux, comme s'il était plongé dans un rêve harmonieux.

Au loin, dans une clairière, où un traçage improvisé avait été tracé magicalement, deux équipes, opposées sur des balais, disputaient dans une rencontre amicale, sans réel intérêt, dans lesquels des cris enjoués hurlaient des indications pour un placement plus efficace, ou une passe à faire plus rapidement, ou plus précisément. Sous un soleil d'aplomb, au milieu d'un tourbillon éolien qui soulevait des volutes de pollens divers, les passes s'échangeaient d'un rythme infernal, les accélérations ébouriffaient les coupes échevelées, et des acclamations victorieuses se répétaient, en un écho interminable, dans la vallée interminable et anglaise.

L'allégresse passée annexait les membres du rouquin, qui, bouleversé par cet élan de légèreté qui naissait dans son corps contracté et resserré par la colère, s'émerveillait de la portée que les souvenirs pouvaient bien apporté, dans les moments amers de déception, ou de frustration. Il ne comprenait pas pour quelles raisons il ne pouvait pas rejouer comme il le faisait alors, sans contrainte ni blocage psychologique, car c'était d'ailleurs son handicap. Il s'accablait d'une pression lourde et stressante, et n'avait alors, pour unique issue de cette situation désagréable et pesante, que l'abandon, misérable et lâche.

Et puis, il aurait voulu montrer tout ce dont il était capable, au prix de se dépenser intensivement, mais encore voulait-il simplement impressionner, ne serait-ce qu'un spectateur dans l'immense flopée d'élèves, dont les yeux scrutateurs et observateurs perçaient et brûlaient la peau, tant ils étaient intenses et concentrés.

Et, sans réellement comprendre pourquoi ni comment, Ron pensa à Hermione, et imaginait comment elle aurait réagi, si elle se trouvait là, avec eux, ou un peu plus loin, assise dans les gradins, emmitouflé dans une veste imperméable, bravant la plus fine bruine ou les plus longues et intenses inverses, rien que pour observer ses deux meilleurs amis. Il voyait, sur son visage, naître une exaspération, celle qui s'établissait souvent sur son visage, quand elle apprenait un nouveau méfait de son rouquin préféré.

Et puis, la déception remplaça une nouvelle fois la légèreté de son petit état de bonheur, le replongeant dans l'amertume inexorable de son abandon. Déçu par lui-même, sa réaction puérile et son inaccomplissement de ses projets, Ron se figea dans uns frustration, qui faisait apparaître, sous la pression de poings serrés convulsivement, des jointures blanches et marquées au niveau des os assaillants de la main.

Puis, s'en même avertir Harry, Ron se leva, et lâcha son poing dans son épaule. Ignorant totalement la brutalité dont il avait fait preuve quelques secondes auparavant, Ron remonta sur son balai, frappa lourdement le sol gazonné, et prit de l'altitude, rejoignant ses buts.

Observant Harry, il gueula un ultime :

"Tu l'avais mérité, Harry, ne me regarde pas ainsi !".

Aussi, il frappa énergiquement dans ses mains, signe que la partie était remise.

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Ronald Bilius Weasley
Quatrième Année
Gryffondor
"Weasley est notre roi"
Messages : 244
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 37
Localisation : Poudlard, Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang Mêlé
Baguette Magique: Bois de Houx, Plume de Phoenix
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Harry J. Potter
Gryffondor
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Mar 11 Déc - 4:20


    Harry regretta presque immédiatement les mots qu'il avait prononcé. Au moment même où la phrase avait franchi ses lèvres, il avait su qu'il n'aurait jamais du dire ça. Et pourtant ça s'était imposé à lui, impétueusement, ne lui laissant pas le choix, l'obligeant comme une sorte de poussée intérieure, à cracher ce venin avec méchanceté.

    Jamais auparavant il ne s'était disputé avec Ron, du moins jamais assez franchement. Il imagina une seconde ce que serait sa vie si le rouquin et lui devaient mettre fin à leur précieuse amitié et l'aperçu mental qu'il en eut en quelques secondes était peu reluisant. Ron avait révélé Harry au monde des Sorciers, c'était lui qui l'avait immergé dans cette culture, dans cette atmosphère inconnue et irréelle, lui qui avait donné foi au brun en cette magie qui l'entourait.

    C'était peut être idiot -sans aucun doute que ça l'était- mais Ron était le premier -après Hagrid mais c'était différent, et il gardait avec le géant une relation à part depuis toujours- à l'avoir considéré comme un sorcier. Qui plus est, Ron l'avait tout de suite vue comme le Survivant, le garçon qui avait survécu. Il lui avait donné une identité, une place dans ce monde à part.

    Et même si au final, Harry ne jouissait pas autant que pouvait le penser Malfoy par exemple, de sa célébrité, c'était de savoir que quelque part au monde, des gens l'admiraient et l'aimaient pour ce qu'il avait pu faire étant enfant -et sans même le savoir- qui l'avait sorti de la torpeur qui régnait chez les Dursley. Il avait été toujours le bâtard, l'intrus, l'ennuyeux, celui-qui-n'aurait-pas-du-être-là. Jamais il n'avait eu l'impression d'être à sa place.

    En entrant dans le monde des sorciers, il se révéla que sa place avait été minutieusement préparé pour lui durant toutes ses années. Dans la rue, sur le Chemin de Travers, à Pré-au-Lard, les gens le regardaient, il connaissait son nom. Et pour le garçon ayant passé son enfance à être rejeté, cet adulation bien que fortuite à ses yeux, lui avait donné de la force et du courage.

    Ron y était pour quelque chose, car c'était la première personne à renvoyer à Harry cette image de lui, le premier qui s'était intéressé à lui pour ce qu'il était vraiment, qui était venu lui parler pour être simplement avec lui. C'était nouveau pour Harry, cet intérêt qu'on lui portait. Parfois le vivait-il mal, mais pour autant, tapis au fond de lui, c'était une vague de chaleur rassurante et douce qui l'envahissait, cette impression unique d'être à la maison, chez lui, et d'y avoir sa place.

    Alors s'imaginer rompre de cette relation fusionnelle qui était née entre les deux garçons à la suite de leur tout premier voyage dans le Poudlard Express, Harry ne pourrait certainement pas le supporter. Qu'il se montre impulsif et hargneux avec Malfoy, son rival, sa Némésis, était une chose, mais qu'il se comporte ainsi envers Ron ... Il s'inquiétait autant pour le rouquin qui fulminait, les poings et les mâchoires serrés, les jointures blanches faisait saillir ses os, que pour lui même et ses réactions démesurées qui prenaient de plus en plus le pas sur son caractère normal.

    Mais avant même qu'il puisse ouvrir la bouche pour s'excuser de ce qu'il avait dit, Ron se leva en un bond et lui envoya son poing dans l'épaule avec force. Harry, un peu désarçonné par le coup auquel il ne s'attendait pas, pensa trouver dans le regard azuré du roux un éclair de colère, mais il n'en était rien. Il n'y voyait que détermination, une détermination sans faille.

    Ron récupéra son balai et remonta dessus, frappant le sol fortement pour se rendre à nouveau devant les buts. Il assura en plaisantant qu'Harry avait mérité le coup dans l'épaule et lui signifia qu'il était prêt à remettre ça. Comblé, ravi même, Harry remonta à son tour dans les airs, le Souaffle sous le bras.

    "Y a pas de mal vieux ! Bon alors, on s'y remet ?"


    La question était rhétorique bien sur car déjà Harry se lançait à l'attaque. Le premier de ses lancés fut bloqué énergiquement par Ron qui ne défronçait pas les sourcils. Extrêmement concentré, il râta le suivant mais parvint à arrêter les trois suivants avec agilité. Ses mouvements s'étaient transformés. Il était né en lui une sorte d'assurance très différente de l'attitude prostrée et défaitiste qu'il avait adopté auparavant.

    Satisfait, Harry poursuivit ainsi l'entrainement pendant ce qui sembla durer des heures. Puis, au bout d'un temps infini et quand leurs estomacs se firent entendre avec véhémence, Harry récupéra la balle rouge et se dirigea vers le sol. Faisant signe à Ron qui le suivit de bon coeur, il mit pied à terre et fit quelques pas, les jambes légèrement arquées d'avoir passé tout ce temps sur ce balai.

    "Bon, une bonne douche bien chaude et des vêtements secs qui sentent bons, ça te dit ?"
    proposa-t-il en respirant dubitativement l'odeur qui émanait d'eux deux en fronçant les ailes du nez.

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Messages : 80
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 21
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang-Pur
Baguette Magique: Bois de saule, crin de licorne, 35 cm.
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Ronald B. Weasley
Gryffondor
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   Dim 23 Déc - 19:48



Ron se posta devant les cercles métalliques, postés à plusieurs mètres de hauteur, qu'il était sensé garder avec la plus grande efficacité possible. Il craqua machinalement les doigts de ses deux mains, veillant toujours à garder la même concentration. Fronçant les sourcils, comme le ferait Hermione devant une équation particulièrement ardue, en Arithmancie, Ron ne démordait pas : les prochains buts, il les arrêterait, il en était certain.

Au fond de lui-même, Ronald était certain qu'un phénomène, loin d'être magique, naissait, réchauffant le fond de ses tripes. C'était des vagues successives, réconfortantes, qui le transportaient presque dans un état second, comme si son subconscient dominait toutes ses actions, et qu'il les effectuait sans même réfléchir, comme si c'était instinctif. Fort de cette sensation agréable, que le rouquin ne voulait plus jamais laisser partir, il observa son meilleur ami s'avancer vers lui, le Souafle dans la main droite. Doté de sa confiance, qu'il méconnaissait jusqu'alors, il arrêta le premier lancer.

Il ne voulait pas paraître arrogant, mais Ron l'avait senti, littéralement. Il avait su, avant même que la balle ne quitte la main de l'Elu, qu'il stopperait la course du Souafle. C'était la confiance qui l'avait dicté cette destinée, et qu'il avait accepté, forcé de tendre la main vers la première réussite de cette journée.

Et les lancers continuèrent, sous les exclamations enjouées de Harry, apparemment ravi que Ron parvienne enfin à se libérer, et à jouer en comblant toutes ses capacités sportives.

Ron en laissait passer quelques uns, des lancers, mais acceptait ses mini-échecs totalement. Au meilleur des élèves, au meilleurs des praticiens, il pouvait toujours arriver quelques échecs inattendus, certes frustrant et décevant, mais qu'on parvenait rapidement à oublier. C'était un pli à prendre, une mentalité qu'on devait conserver, partagé entre la remise en question et l'échauffement de son esprit, enflé, par moment, d'une confiance indestructible.

La séance continua encore pendant plusieurs heures. Sous l'effet d'un vent aux bourrasques douces, comme si elles caressaient doucereusement les deux amis, les deux Gryffondors amplifièrent leur effort, peu enchanté à l'idée de mettre un terme à cette séance, si plaisante.

Seulement, la voix, légèrement essoufflée, de Harry parvint finalement aux oreilles de Ron, recouvertes de l'habituelle bonnet en cuir brun, qui protégeait en même temps la tête et la boîte crânienne du rouquin. Ron, lui aussi épuisé par la longue séance de travail, accepta finalement.

Il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin, aussi. Ron s'en doutait, même si une force invisible, tentatrice, lui chuchotait intérieurement de rester encore plus de temps ici, comme s'il eût été dépendant à cette occupation, contre son gré ...

Il rejoint Harry, pour finalement descendre sur la terre ferme. Leurs balais posés tous les deux sur leurs épaules, bras dessus, bras dessous, il rejoignirent les Vestiaires, dans des éclats vocaux et rieurs.

Oublié, le moment de désillusion. Ron préférait vivre au jour le jour, le moment présent ...

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Ronald Bilius Weasley
Quatrième Année
Gryffondor
"Weasley est notre roi"
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]   



 

"Tout sportif qui se respecte suit un entraînement intensif ..." [ PV : Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1




 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Match the Power :: Poudlard :: Parc :: Le Terrain de Quiditch-




Ihatsuimg src="http://i10.servimg.com/u/f10/17/97/51/36/210.jpg">