AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 


 

Mise au Point [Harry - Hermione]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Auteur
Message
Messages : 244
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 37
Localisation : Poudlard, Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang Mêlé
Baguette Magique: Bois de Houx, Plume de Phoenix
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Harry J. Potter
Gryffondor
MessageSujet: Mise au Point [Harry - Hermione]   Mer 7 Nov - 18:58

Mise au Point
4 Septembre 1994


    Harry tremblait encore de rage. Il avait fini par se laisser partir Malfoy au loin, et alors que celui ci rejoignait ses amis vert et argent, il retrouvait Ron et Hermione. Le hurlement muet de la brunette et le regard gêné de Ron sur ses blessures suggéraient que le résultat n'était pas fameux. Il sentait son nez et son arcade couler sur sa joue et avait peine à respirer, mais c'était à peu près tout. Il ne se rendait pas compte de son état.

    Aussi, dès qu'il arriva suffisamment près pour qu'Hermione attrape son bras et refuse obstinément de le lâcher, elle le conduisit de force à l'infirmerie -là où manifestement, Pansy traînait également Malfoy qui grimaçait autant que lui en se tenant le cou.

    Harry ne se montra pas aussi récalcitrant qu'il aurait pu l'être car en réalité, il avait vraiment mal, et une fois la colère retombée, ce serait pire. Autant voir l'infirmière avant qu'il ne se torde de douleur dans son baldaquin, incapable de dormir tant la souffrance le lancerait.

    Arrivé péniblement au troisième étage, ce qui ne fut pas une mince affaire au vue des douleurs dans la poitrine qui prenaient Harry et lui coupait le souffle, il pénétra dans l'infirmerie, il aperçut directement un lit entouré de paravents et de deux personnes dont l'ombre apparaissaient sur la toile.

    C'était Malfoy ... Et malgré l'envie qu'il avait de lui mettre à nouveau son poing dans la figure, il jugea bon de laisser la trêve perdurer encore un moment. De toute façon il avait trop mal pour se défaire de la prise d'Hermione et Ron et se jeter sur le blond ...

    Il était fatigué et il aspirait à un peu de tranquillité. La fureur quasi psychotique qui s'était emparée de lui il y a quelques minutes s'était dissipée aussi rapidement qu'elle était apparue et il se trouvait à présent aussi crétin d'avoir réagi ainsi qu'inquiet de sa réaction plutôt ... démesuré face à Malfoy.

    Mais pour l'instant, il ne voulait plus y penser. Il voulait oublier momentanément ce qu'il s'était passé et se faire soigner par Madame Pomfresh pour ensuite rejoindre paresseusement son lit douillet et chaud. Il y aurait déjà suffisamment à faire le lendemain avec la rentrée sans rajouter une nuit blanche à cogiter sur la Fouine ...

    Et pourtant ce n'était pas si simple ! Il n'arrivait pas à se sortir Malfoy de la tête, malgré les cajoleries affectueuses d'Hermione sur son bras pour qu'il se calme un peu. Pomfresh finit par déboucher du paravent et l'attraper par le bras un peu brutalement pour son épaule démise, ce qui le fit grogner un peu.

    "Evidemment, il fallait s'y attendre ! Jamais l'un sans l'autre, ces deux là, évidement ! Si je pouvais vous passer l'envie de vous rouer de coups ainsi, croyez moi que je le ferais ! Vous êtes vraiment INCORRIGIBLES !"

    Tout en hurlant de sa voix aiguë, Madame Pomfresh examina Harry sous toutes les coutures, passant parfois sa baguette sur des endroits de son corps en grimaçant. Elle lança plusieurs sortilèges pour arrêter le saigner de son arcade et lui donna à boire deux potions au gout répugnant. Finalement, le diagnostic tomba comme un couperet.

    "Arcade fracturée, cloison nasale légèrement déviée, épaule démise, côte fêlée, contusions et hématomes. Bravo ! Vous êtes fier de vous, j'imagine, Monsieur Potter ?"

    Sa question n'appelait aucune réponse aussi Harry baissa les yeux, penauds, lançant un regard désespéré à Hermione qui fronçait les sourcils et Ron qui affichait une moue désolée mais qui se voulait sévère pour ne pas recevoir le courroux de la brunette sur son impédance.

    Après quelques avertissements intraitables de l'infirmière sur leurs conduites intolérable, appuyés gracieusement par l'air farouchement d'accord d'Hermione, Harry finit par sortir, une écharpe à l'épaule, une ceinture pour immobiliser ses côtes et un bandage au dessus de l'oeil. Le reste devrait guérir progressivement, lui avait assuré la vieille femme. Mais elle comptait bien ne plus le voir pendant un moment.

    Rapidement, suivi par ses deux meilleurs amis, il grimpa vivement les marches des multiples escaliers jusqu'à la Tour de Gryffondor. Il donna le mot de passe à la Grosse Dame et Harry passa le portrait en maugréant, tenant son flanc qui lui faisait mal. Puis, il monta se coucher, sans un mot pour Hermione qui se montrait silencieusement pour exposer son agacement quant à sa conduite.

    A Ron, il dit doucement "Bonne Nuit" et s'entendit répondre un apaisant "Courage, Vieux" qui lui donnait à croire qu'au moins, le rouquin pensait au fond, qu'il avait fait ce qu'il fallait avec la Fouine. Il ferma son baldaquin et fit mine de dormir jusqu'à ce que les ronflements de Ron se fassent entendre. A ce moment, il se leva précautionneusement de son lit et chaussa ses pantoufles.

    Alors qu'il redescendait dans la Salle Commune pour réfléchir seul au coin du feu, il aperçut devant l'âtre, les cheveux miroitant de reflets orangés, Hermione. Elle l'entendit arriver malgré sa discrétion et fit volte face. Harry aurait pu faire demi tour, mais au lieu de ça, il s'approcha d'elle et s'assit à ses côtés, précautionneusement. Après quelques instants en silence, le brun le brisa d'une voix morne :

    "Mione, je crois que j'ai un problème ..."


Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire






Dernière édition par Harry J. Potter le Dim 25 Nov - 18:42, édité 1 fois
Messages : 85
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 22
Localisation : Salle commune de Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Née Moldue.
Baguette Magique: 27 Cm, Bois de Vigne et Ventricule de Coeur de Dragon.
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
MessageSujet: Re: Mise au Point [Harry - Hermione]   Dim 18 Nov - 12:00


Hermione se tenait assise près d'une table, dans la salle commune de Gryffondor. Aucune autre présence à part elle ne peuplait l'endroit et le seul bruit audible, excepté le bois brûlant sous la cheminée, était le grattement de sa plume contre son parchemin. Les cours n'avaient pas encore commencé et pourtant, elle ressentait le besoin d'écrire ses premières fiches de révisions en les complétant par des éléments de livres qu'elle avait acheté à Fleury et Botts. Elle devait être une des seuls à entrer directement dans le monde des études et cela ne la gênait pas. Après tout, la rentrée signifiait la fin des vacances donc on ne pouvait plus se permettre de "se la couler douce" comme dirait Ron. Dans l'ensemble, cette rentrée s'était bien passée... du moins au début. Parce que la suite avait été abominable. La Gryffondor tentait désespérément d'oublier les mauvaises péripéties dont elle avait été témoin mais il semblait que même ses priorités scolaires ne pouvaient l'empêcher d'y repenser. Elle oublia même un mot dans une de ses phrases tellement ce qui s'était passé la décrochait de ses cours. Elle n'arrivait pas à se remettre de ces évènements qui s'étaient produits pile le premier jour des cours... cela commençait très mal. Il était devenu commun que les Gryffondor et les Serpentard se jettent des piques jour après jour mais en général, cela s'arrêtait à quelques répliques ou à un ou deux sorts ridicules. Toutefois, elle n'aurait jamais cru que Harry puisse aller aussi loin avec Malfoy dans ses embrouilles.

Tout cela avait commencé à cause d'une conversation à propos du Tournoi des Trois Sorciers auquel le blond pensait participer et terminer vainqueur et cela s'était fini en bagarre. Pour une fois, Hermione avoua qu'elle aurait préféré que ce soit des sorts qui les frappent plutôt que des poings terriblement bien placés et qui avaient causé beaucoup de dégâts. Elle se souvenait du visage et du corps de Harry qu'elle avait aperçu dans son ensemble lorsqu'ils avaient dû l'emmener à l'infirmerie. Elle avala difficilement sa salive en y repensant ; quel spectacle épouvantable. Et bien évidemment, elle n'avait rien pu faire pour empêcher ce carnage. Après tout, elle n'était qu'une fille et bien souvent, les garçons cédaient à leurs pulsions lorsqu'on s'attaquait à eux et rien ne pouvait les retenir. Elle avait essayé pourtant, en s'aggripant à son bras ou en tirant un peu sur son vêtement du haut mais cela n'avait rien donné. Au fond, elle s'en voulait. En effet, elle était une sorcière après tout et elle aurait très bien pu sortir sa baguette et les pétrifier tous les deux au lieu de les laisser faire. D'ailleurs, Ronald aussi aurait pu en faire autant mais elle imaginait que le rouquin pensait que Malfoy méritait de se prendre des droites. Et evidemment, il ne visualisait pas très bien le danger de ce genre d'actes, contrairement à elle. De toute manière, lui aussi ne se serait pas laissé faire et cela aurait pu être lui à la place de Harry, rien n'aurait changé.

La brune souligna le titre de la sous partie qu'elle était entrain de remplir. Les images de l'infirmière Pomfresh lui vinrent ensuite en tête. Elle revoyait ses traits se durcir avant que sa voix n'exprime haut et fort son grand mécontentement à l'égard de ces vilaines blessures. Du sang avait tâché les draps blancs du lit des deux rivaux et malgré tout, Hermione n'avait pu se résoudre à quitter l'infirmerie avant d'être certaine qu'Harry irait mieux. Elle était donc restée près de lui, à le cajôler mais sans pourtant autant dissimuler sa colère. Oui, même si son meilleur ami souffrait, elle était consciente qu'il n'avait eu que ce qu'il méritait pour avoir dépasser les limites et n'en avoir fait qu'à sa tête. A l'abri des oreilles de Pomfresh et des autres élèves, elle lui avait quand même passé un savon alors qu'il reprenait doucement de l'énergie. Ron avait beau lui avoir demandé de se calmer et de le laisser tranquille, la jeune fille avait jugé qu'il était nécessaire de lui faire la morale. Après tout, elle ne désirait absolument pas que cette scène ne se reproduise et préférait amplement l'agacer avec ses reproches plutôt que de le voir se casser le nez et les côtes pour un Serpentard qui ne valait même pas la peine qu'on lui adresse la parole. Il se prenait presque pour un Dieu et passait son temps à valoriser sa lignée de sang-pur ainsi que l'excellence dont il prétendait posséder. C'était toujours comme cela chez les bonnes familles. Les adultes privilégiaient l'éducation de leurs enfants en leur apprenant à lire et à écrire très tôt et en ouvrant leur curiosité au savoir. Au final, il était vrai que cette socialisation offrait de nombreux atouts aux enfants mais la plupart d'entre eux ne connaissaient pas les mots "modestie" et "sympathie". L'air habituellement hautain de Malfoy pouvait énerver n'importe qui et il lui était arrivée une fois de devoir lui mettre son poing dans son visage, en troisième année.

Préférant ne plus y repenser, Hermione lut et relut son propre paragraphe pour se l'imprimer en tête. Elle trempa de nouveau sa plume dans son encrier et se prépara à rédiger une phrase de bilan. Quelques minutes plus tard, elle rangea le parchemin dans son sac et leva la tête pour regarder l'horloge collée au mur qui indiquait qu'il était bientôt minuit moins vingt. A cette heure-ci, la majorité des élèves devaient dormir tranquillement. Néanmoins, Hermione ne pouvait céder à sa propre fatigue puisqu'elle n'avait pas terminé son travail personnel et qu'elle avait encore un chapitre à lire d'un ouvrage intitulé « Vie Ensanglantée d'Elizabeth Bathory » qui retraçait l'histoire de cette comtesse née en 1560 et qui était une vampire sacrifiant des femmes dans des bains de sang quasiment quotidiens.

Alors qu'elle ressortit son manuel de Potions pour en feuilleter quelques pages, elle sentit qu'elle n'était désormais plus seule. Bien que discret, des petits bruits de pas avaient alerter sa vigilance et du coin de l'oeil, elle aperçut son meilleur Harry qui venait de descendre de son dortoir. Surprise de cette arrivée inopinée, elle ne montra cependant pas cet étonnement et le laissa s'installer à ses côtés. Et dire qu'elle voulait oublier les péripéties d'aujourd'hui... Les bandages du garçon n'amélioraient pas les choses.

Finalement, il brisa le silence et d'une voix presque sinistre, il lui avoua qu'il avait un problème. Hermione se détacha de son manuel et caressa le bout de sa plume tout en se tournant vers le brun. Elle savait où il voulait en venir et même si elle n'avait pas tellement envie d'aborder le sujet par crainte de devoir l'enguirlander encore et encore, elle ne pouvait l'abandonner à ses propres problèmes. Elle était une de ses plus proches amies et l'amitié jouait un rôle important lors des moments difficiles. La jeune fille se résolut donc à l'écouter. Son visage prit une expression triste et elle leva la main pour la poser délicatement sur son épaule écharpée. Elle n'aimait vraiment pas le voir dans cet état, cela lui faisait même mal au coeur.

« - Que se passe t-il, Harry ? Les douleurs sont toujours aussi intenses ?  » demanda t-elle à voix basse, en cachant difficilement son mal aise.

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire






« J'espère que vous êtes contents de vous. On aurait pu se faire tuer, ou pire, être renvoyés. »
Messages : 244
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 37
Localisation : Poudlard, Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang Mêlé
Baguette Magique: Bois de Houx, Plume de Phoenix
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Harry J. Potter
Gryffondor
MessageSujet: Re: Mise au Point [Harry - Hermione]   Mar 11 Déc - 4:43


    Harry soupira fortement en s'attrapant la tête entre les mains. Ses paumes sur ses tempes, il cherchait à apaiser aussi bien la rage toujours intense qui coulait dans ses veines que la douleur qui l'assaillait de toute part. Il essayait de respirer calmement mais cela ne servait à rien, il ne parvenait pas à se détendre. Un flot ininterrompu de pensées s'immisçaient sans qu'il ne le veuille dans son esprit.

    Il pressa fortement de part et d'autre de son front, comme si ça pouvait stopper ce vomi incessant d'images et de souvenirs, de sensations et de perceptions. L'odeur du sang de Malfoy qui coulait de son cou mêlée à celle de sa peau transpirante et ses cheveux humides, la texture de sa peau sous ses doigts et la chaleur de ses jambes autour de sa taille lorsqu'il le menaçait du chandelier, cette proximité dans le noir alors que sa paume égarée rencontrait ce qu'elle n'aurait jamais du trouver.

    C'était indicible, terriblement confus. Il était pétri par le doute et l'incompréhension. Ce qui s'imposait à lui comme une évidence lorsqu'ils se battaient, il le voyait à présent d'un oeil plus objectif, comme si l'on lui avait montré la scène d'un forcené se jetant sur sa proie et qu'il l'analysait à présent dans le calme. Mais il n'était pas calme, non absolument pas. Il décortiquait chaque minute de leur altercation en cherchant à comprendre ce qui l'avait poussé à faire ce qui l'avait fait et ce que Malfoy pouvait bien avoir pensé à son tour.

    Pourquoi donc avait-il réagi avec autant de hargne. Cette agressivité, cette rage viscérale qui s'était emparée de lui et qui avait mu chacun de ses actes d'une force intérieure insoupçonnée, il ne la connaissait pas et il ne savait la maîtriser. Jamais il n'aurait cru devoir faire preuve d'autant de contrôle et en être à ce point incapable. Il avait été esclave de sa pulsion et pire que tout le reste, il avait adoré ça.

    Le moment qui lui revenait sans cesse en mémoire était cet enchaînement presque chorégraphique : Malfoy était sur lui, le prenait, le dominait de sa hauteur, menaçant son visage d'un chandelier, puis plantait ses dents dans son cou et échangeait leur place pour l'assaillir à son tour. Sans qu'il ne parvienne à l'analyser sur le moment, ce changement brusque de proie à prédateur, il le connaissait, il l'avait déjà vécu ...

    Dans ces songes, il était la Chose et puis il devenait l'Autre, et si dans les cauchemars, la place de victime ne lui seyait guère, il avait adoré se retrouver acculer par Malfoy. La peur qu'il avait ressenti dans cet instant de vulnérabilité avait été grisante. Et puis planter les dents dans son cou, déchirant la chair de sa colère, c'était presque érotique et pourtant ...

    La tête d'Harry menaçait d'exploser. Il voulait tout dire à Hermione mais il ne savait même pas comment le formuler. C'était confus dans son esprit, il ne parvenait pas à faire le vide et à s'extraire de ces images qu'il revoyait sans cesse devant ses rétines. Comment lui dire qu'il avait adoré cette joute à un point tel qu'il avait réagi physiquement à leur corps à corps ? Comment lui expliquer qu'il avait jubilé d'être à la fois le lion et l'agneau ? Comment lui avouer que la plaie de Malfoy était de son fait et qu'il s'était senti envahi d'une sensation extatique en plongeant dans la chair de sa gorge ?

    Finalement, cela s'imposa à lui. Il allait déverser les choses telles qu'elles se présentaient, peu importe si ça n'avait ni queue ni tête. Tout ce qu'il voulait, s'était ne pas garder cela pour lui, il en était incapable. S'assurant qu'il n'y avait personne qui rodait et personne susceptible de les entendre, il s'approcha d'elle et attrapa son poignet pour serrer sa paume dans les siennes.

    "Hermione j'ai déconné avec Malfoy tout à l'heure, mais ce n'était pas comme d'habitude. Tu sais, d'ordinaire, on se chahute, on se bouscule et chacun repart après avoir déversé un flot d'insultes. Là c'était différent. J'ai été pris par une sorte de colère, j'avais l'impression de ne plus être moi même et en même temps d'être totalement moi. J'avais besoin de ça, tu comprends, ça m'a fait du bien de me retrouver face à face avec lui. Dans le couloir, quand on s'est éloigné, vous ... enfin tu ... enfin vous savez pas ce qu'il s'est réellement passé. Je t'assure je ne sais pas comment décrire cela, c'était frénétique, désespéré mais en même temps c'était grisant ! Quand on s'est ... quand on s'est battu, c'était beaucoup plus féroce que d'habitude, tu vois, comme si ça venait des tripes, comme si on pouvait rien contrôler. Il est venu sur moi puis je suis venu sur lui puis on est rentré dans une pièce sombre et puis ensuite Snape est arrivé. On s'est planqué et quand il est parti, on s'est séparé. Mais je sais pas, c'était comme une frustration, comme si on était pas aller au bout des choses ... Tu vois, et puis, tu te rappelle la plaie dans le cou de Malfoy ... Et bien ... pour tout te dire, ce n'était pas un sortilège ... Mione c'est moi qui l'ait mordu quand il était sur moi et qu'il m'empêchait de bouger ! J'ai fais ça pour me défendre, tu comprends ?"


    Ouai, tout était sans aucune logique. Il espérait qu'Hermione comprenne, non il priait pour qu'elle comprenne. Il sera incapable de redire ce qu'il venait de dire. Il n'avait pas croisé son regard une seule fois, se fixant sur leurs mains pendant qu'il parlait. Et à présent, il leva les yeux vers elle et plongea dans les prunelles noisettes de la brune. Il avait peur de ce qu'il pourrait y trouver ...

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Messages : 85
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 22
Localisation : Salle commune de Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Née Moldue.
Baguette Magique: 27 Cm, Bois de Vigne et Ventricule de Coeur de Dragon.
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Hermione J. Granger
Gryffondor
MessageSujet: Re: Mise au Point [Harry - Hermione]   Sam 29 Déc - 10:57


Hermione trouvait sa question tellement idiote ; bien évidemment qu'il souffrait toujours de la lutte qu'il avait menée avec Malfoy. Vu tous ces bandages et ces bleus, même les soins de Pomfresh si excellents soient-ils ne pouvaient lui ôter toutes les douleurs en seulement quelques heures. Toutefois, elle avait toujours cette phrase en réflexe en manifestation de son inquiétude habituelle. Elle n'avait pas tellement envie de discuter de ce qui s'était passé, peut-être parce qu'elle pensait que cela ne ferait que du mal à Harry que de se remémorer de ce conflit. D'habitude, elle et Ron tentaient désespéremment de changer de sujet quand Malfoy venait juste d'insulter le trio. C'était le mieux à faire s'ils désiraient éviter de s'énerver pour la fin de la journée.

Pourtant, la jeune fille le sentait ; ils allaient certainement en parler et elle allait devoir le réconforter. L'observer en train de se prendre la tête entre les mains comme s'il se rendait seulement compte de la situation lui pinçait le coeur et elle commença alors à chercher ses mots emplis de tacts pour le rassurer. Le visage du garçon caché sous sa frange de cheveux et sous l'obscurité de la pièce ne lui permirent pas de déterminer s'il était en colère ou s'il prenait du recul avec tristesse. Durant ces quelques instants de méditation, elle n'ajouta rien et laissa son meilleur ami se plonger dans ses pensées auxquelles il trouverait sûrement une issue à ses problèmes. Et quand il sortit un peu plus le bout de son nez, son expression n'avait pas changé. Enfin, il se décida à tout lui dire en un discours conséquent qui reflétait sans nul doute sa sincérité. Il remonta la scène à celle à laquelle il s'était battu, comme s'y attendait Hermione, et lui expliqua ce qui s'était passé de son point de vue. Elle s'était imaginée qu'il avait dut être très en colère durant cette bagarre et qu'il n'avait eu que l'envie de redonner la pareille à son ennemi mais apparemment, des éléments lui avaient échappé. De son point de vue externe, elle n'aurait jamais pu percevoir le fait qu'Harry avait au contraire apprécié tout ce qui s'était produit. Mais apprécier dans quel sens ? Les paroles du jeune homme se centraient en des connotations sadiques qui n'étaient pourtant pas son genre. S'il avait dû faire souffrir un peu le corps de Malfoy, c'était sûrement pour faire taire sa langue vénimeuse mais sans plus. Alors pourquoi apprécier ces instants dans lesquels lui aussi avait souffert ? Sur le coup, Hermione craignait être face à une énigme d'un Sphynx représenté par son ami et dont la réponse lui échappait. Sa colère avait laissé place à autre chose, à quelque chose qui l'avait comme possédé et qui prenait plaisir à tous ces coups lancés et le dégradé de la violence bien plus forte qu'ordinairement lui avait plu.

"C'était grisant", disait-il ? La née-moldue en restait bouche-bée et commençait à se demander s'il ne manquerait pas un peu de sommeil pour raconter ce genre de choses. Il aurait eu l'air normal s'il avait apprécié de le voir tout amoché à l'infirmerie mais apprécier cette bagarre alors qu'il en avait été victime, c'était loin des pensées du Harry qu'elle connaissait. Le pire dans tout cela, c'était qu'il ressentait comme une sorte de manque de n'avoir guère pu continuer ses actes à cause de l'arrivée de Snape. Il en redemandait... et c'était là, la confirmation du sadisme dont il avait fait preuve. Pour finir, comme si cela n'était pas suffisant pour que la jeune Granger soit stupéfaite, il lui avoua que la plaie du cou du Serpentard était en fait l'oeuvre d'une morsure qu'il lui avait lui-même infligée. Au fil de ses aveux, chacune des informations assomaient plus fortement la lionne et elle en perdit même les mots rassurants qu'elle avait trouvé quelques minutes auparavant. Lentement, elle baissa les yeux à la recherche de sa plume qu'elle caressait toujours. Dans son silence, elle tentait de se remettre doucement de ce qu'elle avait entendu avant d'y chercher une explication logique. Si elle ne connaissait pas Harry depuis toutes ces années, peut-être l'aurait-elle pris pour un fou qui ferait mieux de consulter un psychologue mais comme elle savait parfaitement que ces réactions étaient paradoxales à ce qu'il était au quotidien, elle douta alors que quelque chose ne se soit produit bien encore pour qu'il puisse lui dire cela

. Les mots qu'il avait employé pour lui dire qu'il avait mordu Malfoy tonnaient encore dans ses oreilles. Comment ce blondinet avait pu lui faire tant d'effets de colère et de plaisirs ? Dans ce sens, c'en était presque malsain et elle chassa bien vite les idées les plus folles qui venaient de s'immiscer dans son esprit entre un Harry occupant avec euphorie une position dominante sur Malfoy pour le frapper encore et encore et un Harry saisissant son ennemi pour le mordre tout en ayant une expression sadique sur le visage. Son ami n'était pas fou, non. Il y avait quelque chose derrière tout cela, c'était certainement l'explication ! Quelqu'un avait dû lui lancer un sortilège de confusion pour lui faire croire certaines choses ou bien il avait bu une potion. Pourtant, ces hypothèses ne lui semblaient pas correctes et elle avait l'impression de chercher à se rassurer elle-même alors que c'était Harry qui en avait le plus besoin.

Une autre idée lui vint ensuite en tête ; peut-être que tout cela avait un lien avec ses cauchemars ? Il lui avait un peu raconté au Poudlard Express et dans ces rêves, il était à la fois la Chose qui tuait et celle qui souffrait. Peut-être qu'il avait subi un choc psychologique à cause de cela et que cela s'était répercuté sur ce qu'il était réellement ? Une sorte de possession. C'était très gros comme supposition et pourtant, elle ne voyait rien d'autre d'acceptable. Harry ne la croirait peut-être pas mais pour le moment, elle ne savait pas comment interprêter ses paroles autrement.

Avalant difficilement sa salive, elle se décida enfin à lever de nouveau le regard vers le brun et elle se lança, non sans de cruelles hésitations et une voix un poil tremblotante :

« - Euh, je comprends que tu aies eu cette envie de lui rendre la pareille après les insultes qu'il t'a lancé. Mais Harry... tu l'as mordu ! Ce n'est pas quelque chose que tu ferais en temps normal, je pense que.. euh... enfin, je ne m'y connais pas spécialement mais, il est possible que tu aies ressentis tout cela vis à vis de Malfoy à cause des rêves que tu fais et qui se répètent en permanence. Tu avais même l'impression de ne plus être totalement toi alors ne penses-tu pas que le contenu de tes cauchemars a pu te mettre un peu sous son influence ? Tu te retrouves presque dans la même position que durant ces rêves et c'est peut-être cela qui est la cause de ces plaisirs que tu décris. En plus, Malfoy était la personne... euh...parfaite pour se battre contre toi et être à la fois la Chose et l'Autre tout comme toi, non ? »

Expirant doucement l'air de ses poumons, Hermione stressait. Elle lui avait répondu ce qu'elle pensait au fond d'elle mais elle avait peur de lui faire l'effet inverse que de le rassurer et de l'enfoncer dans l'idée que ces songes étaient dangeureux. Elle craignait de le voir se lever, en colère, et lui dire qu'elle n'y comprenait rien et qu'il aurait mieux fait de ne pas lui en parler. Pourtant, elle aussi avait du mal à comprendre ce qui s'était passé un peu plus tôt dans la journée et elle ne souhaitait que l'aider. Pour cela, il fallait bien partir d'une suggestion même si elle s'avérait fausse, n'est-ce pas ?

« - Je pourrais certainement te trouver des livres qui traitent le sujet mais surtout, ne t'en fais pas. Je ne pense pas que le problème vienne profondément de toi, tu n'es pas un sadique je le sais très bien. Et j'imagine que cela ne doit pas être facile durant la nuit et c'est pourquoi je t'avais conseillée de parler de tout cela à Dumbledore. » finit-elle sur un ton doux.

Et le voyant toujours perdu dans ses propres pensées, elle se leva de sa chaise et s'approcha de lui. Ecartant les bras, elle vint le serrer contre elle comme une mère le ferait pour un fils cherchant du réconfort.

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire






« J'espère que vous êtes contents de vous. On aurait pu se faire tuer, ou pire, être renvoyés. »
Messages : 244
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 37
Localisation : Poudlard, Gryffondor

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang Mêlé
Baguette Magique: Bois de Houx, Plume de Phoenix
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Harry J. Potter
Gryffondor
MessageSujet: Re: Mise au Point [Harry - Hermione]   Ven 15 Fév - 16:16


Harry serra les dents. Oui il y avait lui même pensé que tout cela n'est été que l'illustration directe du traumatique que provoquait en lui ses rêves répétés nuit après nuit. Mais quelque chose profondément tapis dans son esprit lui suggéra que ce n'était pas le cas. Dans le rêve, la Chose ne se rebellait pas, il acceptait son sort, et l'Autre prenait du plaisir dans sa domination mentale et non sur la mort en elle même qu'il infligeait. Là, avec Malfoy s'était différent.

Puis Hermione parla de deux choses qu'il n'aurait bien voulu ne pas entendre ce soir. Les livres et Dumbledore. Si la brunette avait tendance à penser que tout ce qui existait pouvait un instant ou un autre trouvé sa place dans un ouvrage qui en décrirait l'effet, la cause et le mécanisme, Harry était profondément contre l'idée que ce qu'il ressentait soit couché sur les pages d'un vieux grimoire poussiéreux écrit par un sorcier de la renaissance à moitié psychotique.

Ensuite Dumbledore, il éprouvait une sorte de rejet du Directeur depuis qu'il savait pour Sirius. Il lui en voulait amèrement de ne lui avoir rien dit à son propos et de l'avoir laisser dans l'ignorance sur ses parents et leur relation, la trahison de Pettigrew qui avait mené à leur mort, Lupin qui était un proche de la famille Potter. Tout cela, il avait l'impression que ça faisait d'un plan pour le couper du monde qu'il avait connu, et dont il aurait du faire partie. Et ça ne lui plaisait pas. Pas du tout.

"S'il te plait pour l'amour de Merlin, arrête deux secondes avec tes bouquins. Tu connais un livre où ils expliquent pourquoi on en vient à mordre au sang son pire ennemi et à bander comme un taré alors qu'on a le pouvoir de lui fracasser la tête avec un chandelier ? Et puis Dumbledore, merde ! Il est au courant de tout ce qui me concerne et ne me dit jamais rien. Il savait pour Sirius, Lupin et Pettigrew, il savait pour la trahison qui a réduit à néant ma famille. Il savait que mon seul parent encore vivant était à Azkaban ! Et il m'a jamais rien dit ! Alors c'est surement pas vers lui que je vais aller me plaindre.


Portant la main à son cou, les yeux remplis de larmes de rage qui menaçaient de couler, Harry se blottit entre les bras d'Hermione en constatant qu'il ne ressentait rien. Rien mis à part le soulagement inhérent à une étreinte maternelle ce qui n'aurait pu le rassurer sur l'hypothèse "détraquement hormonal" qui était un moyen rêvé d'expliquer ce qui s'était produit avec Malfoy.

"En vrai je ne sais pas quoi faire ! Hermione je t'en supplie ne dis pas que je suis taré. J'ai besoin de toi là, je ne sais pas à qui en parler d'autre, tu comprends, si je dis ça à Ron tu imagine un peu sa réaction ? Et à Malfoy ? Je peux décemment pas aller le voir pour reparler de ce qu'il s'est passé. Il a déjà envie de me tuer sans que je ne fasse rien, tu as bien vu comment il me regarde ..."


Rien qu'en se rappelant les orbes de mercure du blond quand le chandelier menaçait de fracasser sa tête en deux, Harry déglutit avec difficulté et releva les yeux vers Hermione avec toute la détresse qu'il gardait en lui. La serrant doucement contre lui, il enfouit sa tête dans ses cheveux en inspirant pour capter son odeur. Bien qu'elle ait un effet calmant sur lui, rien à voir avec le parfum enivrant de Malfoy qui hantait encore ses narines.

Quoi qu'il en soit, il allait mal. Très mal. Cela ne faisait aucun doute ...

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mise au Point [Harry - Hermione]   



 

Mise au Point [Harry - Hermione]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1




 Sujets similaires

-
» [Libre] Une petite mise au point s'impose !
» Harry aurait du finir avec Hermione selon J.K Rowling
» Mise au point : Mlïjev [Lynsday, Scolfield, Orcus, Solokov]
» Mise au point / Horraire prochains jours
» Mise au point ? Non... une simple affaire de jalousie. { Gailis - Merriadeck }



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Match the Power :: Poudlard :: Tour de Gryffondor :: Salle Commune de Gryffondor-




Ihatsuimg src="http://i10.servimg.com/u/f10/17/97/51/36/210.jpg">