AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Aller en haut Aller en bas

Partagez | 


 

Sans Occupation [Michael - Anthony]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Auteur
Message
Messages : 44
Date d'inscription : 15/11/2012

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang mêlé
Baguette Magique: Bois de rose ~ Crin de Licorne ~ 25.6
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Anthony Goldstein
Serdaigle
MessageSujet: Sans Occupation [Michael - Anthony]   Ven 16 Nov - 15:57

Sans Occupation
20 septembre 1994


La fin de la journée s'approchait à grands pas. Nous étions samedi, j'avais fait tous mes travaux pour les deux semaines à venir et j'étais à présent dans ma Salle commune, avec l'envie de voler. Je n'arrivait évidemment pas à me décider. D'un côté, oui, je voulait partir voler, mais d'un autre côté, rester ici, au coin du feu et me plonger dans un livre me semblait être une bonne idée également. Je ne m'entendais pas spécialement avec mes camarades de classe [rectification, en six ans, je n'avais jamais fait l'effort de tenter de les connaître, me murant dans la solitude si confortable]. Cela ne m'avait jamais dérangé, mais je me rendais compte à présent que peu d'amis signifiait également peu de conversation.

Je soupirai. Il ne me restais que la solution de retourner en Bibliothèque et de passer ma soirée à lire. Tandis que je me levais, je fus traversée par une idée brillante. Avec un sourire, je remontai vers mon dortoir et me dirigeant vers ma valise, je parcourai la pièce du regard. Enfin, je trouvai ce que j'étais venu chercher. Ce n'était certes pas le meilleur balais du monde, mais au moins, je volais avec. Et comme je ne voulais pas aller travailler à la bibliothèque, un brin de vol ne me ferai que du bien. Sans compter que même seul, je pourrais découvrir ou apprendre quelques trucs. J'adorais apprendre, et si cela me mettait en avance sur mes camarades de classe, cela ne pouvait que m'arranger.

Je sortis donc en trombe de mon dortoir, dévalai mes marche, pour arriver rapidement dans la salle commune à toute vitesse ou je percutai quelque chose... Ou plutôt quelqu'un. De ma Maison. Nous tombons tous les deux mais je me releve aussitôt et tends la main à cette personne pour l'aider. Pas que je me sente sympathique, mais c'est la moindre des politesse. Je n'attends pas qu'elle soit debout pour m'excuser:

- Navré, j'allais trop vite. Tu ne vous êtes pas fait mal?

J'espérais ne pas avoir percuté quelqu'un qui m'en voudrait...

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire




Dernière édition par Anthony Goldstein le Sam 17 Nov - 10:13, édité 1 fois
Messages : 14
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 22
Localisation : Salle commune de Serdaigle.

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang-Mêlé.
Baguette Magique: 28.9 cm, bois de Laurier et écaille de Dragon Vert Gallois.
Allégeance: Neutre, pas de camp défini
avatar
Michael Corner
Serdaigle
MessageSujet: Re: Sans Occupation [Michael - Anthony]   Ven 16 Nov - 23:45


Cela faisait maintenant deux semaines que la rentrée avait commencé et Michael était entré depuis un certain temps dans la belle ambiance qu'était le travail. Les vacances lui paraissaient si lointaines qu'il n'y pensait même pas et la seule chose qui le rattachait au monde extérieur, c'était bien le courrier qu'il recevait de sa famille et aussi le courrier qu'il s'empressait d'envoyer environ toutes les trois ou quatre jours, quand il en avait le temps. Mais c'était justement cela le problème ; le temps. C'était une notion qui semblait le narguer à longueur de journée, en avançant tellement vite que parfois, il allait se coucher tard pour terminer ses devoirs en avance. C'était une habitude qu'il avait acquise depuis sa première année et à Serdaigle, la plupart des élèves appréciaient ne pas faire les choses au dernier moment. Cela leur apprenait à devenir responsable et autonome, une chose précieuse aux yeux de Michael qui détestait la dépendance et privilégiait la compétition des études et la réussite. Parfois, il avait la simple envie de pouvoir figer le temps et de prendre son temps entre révisions et lectures personnelles.

D'ailleurs, en cette fin de journée du samedi 20 septembre, il venait d'emprunter un livre à la bibliothèque qui traitait des aventures d'un auteur qui racontait la manière dont il avait vaincu de nombreuses créatures classées dangereuses par le ministère. Au départ, il avait cru anticipé un type de récit digne de Gilderoy Lockhart mais en avançant dans la « biographie », les faits lui avaient paru bien réels et pas forcément héroïques de la part de l'auteur. Voilà dans quoi il était à présent plongé, à ce moment-là. Il venait de franchir l'étage de la tour de Serdaigle, là où une porte était prête à lui poser l'énigme habituelle qui permettait le passage. Michael avait toujours aimé ce système bien plus original qu'un banal mot de passe à retenir et qui changeait sans arrêts. Ce n'était pas original et ni instructif. En revanche, pour accéder à la salle commune des bleus, il fallait être un minimum ouvert d'esprit et intelligent, soit des capacités que les élèves de Poudlard ne possédaient pas tous. A la vue du petit sphynx, il referma son livre mais en posant son pouce sur la page dont il avait arrêté la lecture. Il écouta l'énigme et finit par trouver la réponse après réflexion. Bien souvent, il lui arrivait de trouver et quelques fois, non. Tout dépendait de la difficulté de l'énigme ou encore de son niveau de fatigue qui pouvait influencer sur ses capacités de raisonnement. Cette-fois ci, il n'aurait pas à attendre quelqu'un d'autre et cela l'arrangeait. Il monta en vitesse les petits escaliers en colimaçon puis se replongea dans son livre quand il put de nouveau marcher sur une surface plane.

Le silence de la salle commune lui indiqua qu'il ne devait pas y avoir grand monde ou bien que ces élèves étaient occupés à travailler tranquillement sur leurs chaises. Ce n'était pas étonnant... c'en était même normal. On ne verrait pas souvent un Serdaigle entrain de monter un trafic de farces et attrapes en partenariat avec les frères jumeaux Weasley. Michael préférait cette ambiance pacifique qui s'émanait de cette partie du château ; avec la bibliothèque, il pensait que sa salle commune était un lieu paisible de paix et idéal pour réfléchir sans interférances. Et puis, il appréciait aussi la douce odeur de peinture fraîche qui se dégageait des toiles animées accrochées sur les murs. En ce début de soirée, les personnages de ces peintures étaient occupées à manger mais fréquemment, on les percevait entrain de lire ou de parler entre eux sur des sujets philosophiques. Avançant toujours d'un pas décidé, Michael ne se détâcha pas des lignes du livre que ses yeux suivaient de gauche à droite. Il arrivait à un moment crucial où l'auteur devait faire un choix entre affronter deux géants à la fois ou bien s'enfuir. Toutefois, le hasard ne sembla pas vouloir lui donner la réponse de ce dilemme dès maintenant. En effet, à l'instant même où il était entrain de lire la suite, un choc brusque fut assez puissant pour le faire tomber au sol.

Surpris, le jeune homme écarquilla les yeux comme si un cataclysme était venu le frapper. Une douleur en bas du dos lui valut une grimace mais il n'en tint pas rigueur bien longtemps, trop occupé à savoir dans quelle direction son bouquin était parti. Les yeux baissés sur le sol, ses cheveux cachaient son visage mais il consentit enfin à la lever quand il entendit une voix masculine s'élever pour lui demander si tout allait bien. Levant le regard sur ceux de son interlocuteur, il se rendit compte que ce visage lui était familier. Evidemment, Anthony Goldstein était un élève de sa classe avec qui il lui arrivait de discuter de temps à autres à propos des cours. Néanmoins, cela s'arrêtait à là et jamais Michael n'avait eut l'idée de faire de plus amples connaissances. Il laissa son camarade l'aider à se relever puis ne tarda pas avant de répliquer.

« - Ne t'inquiète pas, je vais bien. La faute me revient aussi et cela m'apprendra à marcher en lisant. »

D'ailleurs, en parlant de lire...il parcourut le sol des yeux puis aperçut son livre un peu plus loin, à quelques mètres et à proximité d'un fauteuil. Etonnant la distance qu'il avait parcouru ! Tirant sa baguette magique de sa poche intérieure, il murmura un Accio et attira ainsi l'objet vers lui. Puis, il se tourna de nouveau vers Goldstein en arquant un sourcil.

« - Et toi, ça va aussi ? »

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire






« Il n'y a d'autre savoir que de savoir qu'on ne sait rien,
mais on ne le sait qu'après avoir tout appris. »
- Maurice Chapelan.
Messages : 44
Date d'inscription : 15/11/2012

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang mêlé
Baguette Magique: Bois de rose ~ Crin de Licorne ~ 25.6
Allégeance: Dumbledore et l'Ordre du Phoenix
avatar
Anthony Goldstein
Serdaigle
MessageSujet: Re: Sans Occupation [Michael - Anthony]   Mar 11 Déc - 12:17


Je levai les yeux vers lui, étonné qu’il ne soit pas fâché de notre rencontre pour le moins violente. Je me rendis alors compte qu’il s’agissait de Michael Corner, un gars de ma classe. Nous ne nous connaissons pas plus que ça mais nous nous entendons plutôt bien. En tous les cas, nous ne sommes pas an mauvais termes. Je m’autorise donc un sourire à son intention tandis qu’il récupère le livre qu’il a fait tomber lorsque je l’ai percuté. Aussitôt qu’il l’a en main, il me demande si ça va.

- Eh bien… Oui merci ! Encore désolé, ton livre n’a pas souffert de la chute au moins ?

Je commençais à me sentir vraiment, vraiment mal par rapport à cette chute impromptue, sans compter que je sentais une douleur au bras. Je serais bon pour un beau bleu, mais je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même ! Je me frottai tout de même le bras avec une grimace avant de me tourner vers mon camarade.

- C’est quoi comme livre au fait ? S’il est abîmé, je te le rembourse, d’accord ?

Je baissai les yeux et rougis. Rah, voilà ce qu’il me coûtais d’être solitaire habituellement. Dès que je devais entamer une conversation, je m’embrouillais moi-même, me rendant ridicule aux yeux de mes interlocuteurs.

Je fixai mes pieds avant de me rendre compte que le balais qui se trouvait dans ma main quelques minutes avant le chute ne se trouvait décidément plus là où il devait se trouver. Je jurai tout bas avant de regarder autour de moi. De fait, mon balais se trouvait derrière mon camarade. Je me décalai donc, relevant les yeux vers lui avec un regard d'excuse, et d'un accio ramenait mon balai dans ma main.

-Hum... J'allais m’entraîner... Si tu veux on pourrait s'entraîner ensemble ?

Ma proposition ne devait pas être extrêmement clair, j'en était conscient. Mais géné comme je l'étais, je me sentais incapable de sortir un phrase correcte, malheureusement...

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire



Messages : 14
Date d'inscription : 06/11/2012
Age : 22
Localisation : Salle commune de Serdaigle.

Feuille de personnage
Statut du Sang: Sang-Mêlé.
Baguette Magique: 28.9 cm, bois de Laurier et écaille de Dragon Vert Gallois.
Allégeance: Neutre, pas de camp défini
avatar
Michael Corner
Serdaigle
MessageSujet: Re: Sans Occupation [Michael - Anthony]   Mar 1 Jan - 14:47

Désolé du retard, je suis impardonnable !
Michael n'était pas quelqu'un de très rancunier sur des petits incidents comme cela. Il lui arrivait de pardonner bien vite sauf quand la situation prenait une trop grande ampleur et dans ces cas-là, il voyait les chosesavec beaucoup plus au sérieux. Pour l'heure, il gardait naturellement son calme et se montrait même plutôt heureux de rencontrer son camarade Anthony, avec qui il s'entendait très bien. Du genre sérieux et investi dans ce qu'il entreprenait, Anthony semblait être plutôt un bon élève et aussi un excellent joueur de Quidditch qui rendait fierté à la maison de Serdaigle. Ce dernier ne tarda pas à répondre et lui confirma qu'il allait bien, avant de s'intéresser à l'état du livre. Discrètement, Michael inspecta l'objet ; il n'avait rien du tout et même si quelque chose avait été abîmé, le garçon connaissait la formule par coeur.

Un bon Réparo et tous les problèmes disparaîtraient, et jamais il ne connaîtrait le courroux de Madame Pince. Cette bibliothécaire avait le don d'énerver un bon grand nombre d'élèves, et surtout ceux qui étudiaient beaucoup dans sa bibliothèque. Tous les jours, on l'entendait se plaindre de tout et n'importe quoi, que ce soit des discussions qu'elle ne trouvait pas à assez basses à son goût ou bien des chaussures pas assez propres pour pouvoir frôler les tapis de son lieu de travail. Malgré tout, on devait la supporter pour pouvoir accéder au savoir détenu par tous ces rayons d'ouvrages. Prenant un air rassurant, notre quatrième répliqua en levant les yeux vers son interlocuteur :

« - Non, non, tout est bon. Et puis, ce n'est qu'une chute, je ne pense pas que ça puisse être pire que de finir brûlé dans la cheminée ou détruit par un sortilège. »

Puis, il ne cacha pas un petit sourire taquin destiné à détendre un peu l'atmosphère à sa façon. La conversation fut alors relancée par la question bien curieuse d'Anthony qui demandait des informations sur le contenu du bouquin avant de proposer de pouvoir le rembourser. A cette idée, les yeux de Corner s'écarquillèrent comme si une absurdité venait d'être dite. Enfin, en l'occurance, c'était un peu comme une absurdité. Bien sur qu'il n'allait pas lui demander de le rembourser alors que l'objet n'était pas abîmé.

« - Ca parle des exploits réels d'un type appelé Leonard Soupofeu et qui a affronté toutes sortes de créatures lors de ses périples à travers le monde. Mais déconne pas, je compte pas te le faire rembourser, surtout que le sortilège Réparo existe ! » répondit-il avec étonnement.

Mystérieusement, cela le génait de voir Anthony baisser les yeux et rougir pour si peu. Il lui rappelait un peu son meilleur ami Terry Boot qui était le plus grand timide de Poudlard et qui ne pouvait s'empêcher de faire des bêtises comme s'excuser cinq fois toutes les dix minutes et rougir parce qu'un inconnu lui adressait la parole. Mais dans le cas d'Anthony, cela ne devait pas être aussi intense, certainement. Et puis, vu la carrure du jeune homme, cela serait surprenant qu'il puisse manquer de virilité même s'il avait un peu la réputation d'être solitaire. Cependant, tous les Serdaigle avait ce côté solitaire en soi, même ces filles comme Cho Chang, Marietta Edgecombe ou Mandy Broklehurst... Elles aimaient traîner en groupe de filles et glousser ensemble mais au fond, il leur arrivait sûrement d'apprécier la solitude et de ne pas trop s'en plaindre. Et puis, Michael trouvait qu'on fournissait plus d'efforts en travaillant seul en ce qui concernait les devoirs et les études. Réviser ensemble, ce n'était pas son point fort même s'il ne disait que très rarement non à une invitation faite par ses amis. Ce n'était pas qu'il ne voulait pas les décevoir mais parfois, il savait laisser de côté sa solitude et investir sa vie sociale.

La vie sociale n'était pas bien compliquée à trouver ; il suffisait d'être suffisemment ouvert et aller dans le sens des autres après avoir compris pourquoi et comment ils agissaient comme cela. C'était un principe de base de la socialisation et si certains pouvaient qualifier ce comportement de "moutonnage", il fallait bien savoir que la société elle-même reposait sur le principe de l'égalité, que tout le monde soit pareil et donc moutonnage. Mais il restait tout le temps une différence chez les individus et cela se percevait quand ils étaient seuls. Michael observa de nouveau son interlocuteur et il sourit à sa demande. S'entraîner au Quidditch ? Quelle bonne idée. Il était vrai que rester à l'intérieur n'était pas aussi agréable qu'inspirer l'air frais de l'extérieur. Et puis, il pourrait retrouver Leonard Soupofeu un peu plus tard, ce n'était pas un souci.

« - Ouais, ça me tente. Ecoute, je vais remonter déposer mon livre et chercher mon balai et mes affaires dans ma chambre. Je reviens vite. »

Rapidement, en pressant le pas, il traversa le couloir carrelé qui menait à l'escalier en colimaçon conduisant au dortoir des garçons. Il y avait peu de monde à la salle commune et c'était meilleur ainsi car le bruit n'était pas au rendez-vous pour vous faire du mal aux tympans. Remontant presque à la vitesse de la lumière, Michael se retrouva furtivement dans sa chambre où il déposa soigneusement son livre dans le tiroir de sa table de chevet. Puis, il ouvrit son armoire à l'aide d'un Alohomora et s'empara de sa tenue de joueur de Quidditch, son gant qui lui permettait d'attraper le Vif D'or et attira vers lui son balai grâce à un Accio. La charge était encore supportable même s'il se sentait encombré de tous ces accessoires. Cependant, il n'avait pas envie de traverser tout le château en transportant inconfortablement tous ces objets donc il décida d'enfiler directement sa tenue et de mettre ses vêtements dans son sac de cours qu'il laisserait dans les vestiaires, par la suite. Et en passant, il happa son shampoing, sa serviette et du savon qui seraient utiles dans les douches des vestiaires quand il aurait terminé cet entraînement. Ensuite, il se hâta de quitter sa chambre après avoir refermé son armoire.

Enfin, il rejoignit Anthony qui était toujours dans la salle commune.

« - C'est bon, on peut y aller. J'espère que je ne t'ai pas trop fais attendre ? »

Fiche par ©Yuki Shuhime, ne pas reproduire






« Il n'y a d'autre savoir que de savoir qu'on ne sait rien,
mais on ne le sait qu'après avoir tout appris. »
- Maurice Chapelan.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sans Occupation [Michael - Anthony]   



 

Sans Occupation [Michael - Anthony]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Page 1 sur 1




 Sujets similaires

-
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Match the Power :: Poudlard :: Tour de Serdaigle :: Salle Commune de Serdaigle-




Ihatsuimg src="http://i10.servimg.com/u/f10/17/97/51/36/210.jpg">